LinkedIn, une découverte révoltante. Les offres d’emploi diffusées sont-elles fiables ? 

Linkedin – Image : smallbizdaily.com

De nombreuses annonces d’emplois circulent sur LinkedIn. Mais sont-elles toutes fiables ? Notre analyste, Sidonie Labbe, a mené l’enquête. 

 

Alors que je me baladais tranquillement sur LinkedIn, j’ai remarqué que des annonces d’emplois avaient été postées au nom de notre entreprise, , sans que nous soyons à l’origine de ces annonces.

Après avoir mené mon enquête interne, et m’être assurée que personne au sein d’Asquare Partners n’était à l’origine de ces annonces, je décidais d’enfiler ma casquette de détective et de mener l’enquête.

 

À la recherche des données perdues

Après quelques clics de recherches, et après avoir tenté de postuler à nos propres annonces, je découvrais d’autres annonces liées à Asquare Partners et

Ces 2 sites, Jooble et Empregro, se présentent comme des agrégateurs et curateurs d’opportunités d’emplois. Sauf qu’en réalité, ils scrappent les annonces à travers le web et l’espace-temps et récoltent tout ce qu’ils trouvent sur leur passage pour le republier sur leur propre site et sur d’autres plateformes, dont LinkedIn. Ils ne se soucient ni de l’accord de l’entité qui publie, ni de savoir si l’annonce est toujours d’actualité.

Le problème de ces annonces est qu’officiellement et visuellement sur LinkedIn elles étaient liées à notre page entreprise, mais dans les faits, les personnes gérant la page de l’entreprise n’avaient aucun contrôle sur ces annonces et n’avaient pas accès aux candidatures.

Il se pourrait donc que, lorsque vous postulez à une annonce LinkedIn, cette annonce ne soit plus d’actualité, que le poste soit fermé, que la présentation ou localisation de l’entreprise ne soit pas juste ou enfin, que personne n’ait reçu votre candidature.

Autre problème : ces sites agrégateurs font du phishing, en vous demandant votre adresse e-mail pour vous faire accéder au site originel… qui vous annoncera peut-être que cette annonce n’existe plus ou en utilisant et revendant les données de votre CV lorsque vous leur envoyé.

 

Mais que fait la police (de LinkedIn) ?

En recherchant sur le forum d’aide de LinkedIn, j’ai pu lire que des centaines d’entreprises se plaignaient du même problème. Pour certaines d’entre elles, c’est allé plus loin avec des centaines d’annonces fictives postées, se réclamant de leurs entreprises sur LinkedIn, et des candidats contactés par des personnes se faisant passer pour les recruteurs de ces entreprises, et ce à des fins douteuses, allant parfois jusqu’à l’usurpation d’identité.

Idem quand j’en ai parlé autour de moi, des ONGs, des entreprises privées ou des institutions publiques, tous confrontés au même problème.

Nous avons contacté LinkedIn et ils ont répondu relativement rapidement (dans un délai de 3 jours) à notre requête, supprimant les annonces d’emplois concernées et faisant le nécessaire pour que cela ne se reproduise pas.

En tant qu’entreprise, cela endommage réellement notre image de plusieurs façons.

  • Mauvaise réputation : nous n’avons aucun moyen de savoir qui a postulé à ces annonces et ne pouvons pas contacter ces personnes, qui pensent à raison, que nous avons bien reçus leurs candidatures mais que nous ne les recontactons pas.
  • Information erronées : Nous n’avons pas le moyen de modifier la mise en page et le contenu de l’annonce qui bien souvent, est dégradé par le scrapping-posting automatique.
  • Mauvaise information : Nous n’avons pas la possibilité de retirer ces annonces une fois que les postes sont pourvus, et nous n’avons pas pour habitude de communiquer autour de postes fantômes
  • Vols de données : lorsque les candidats postulent ils envoient leurs CV, et bien souvent malheureusement, les sites en question récupèrent leurs données pour en tirer profit.

Cependant il semblerait que LinkedIn ne souhaitant pas perdre sa place de leader lorsque quelqu’un se met en recherche d’emploi a mis en place des partenariats avec ces sites agrégateurs pour pouvoir scraper toutes les annonces qui n’apparaissent pas sur LinkedIn.

Initialement l’idée n’est pas mauvaise : permettre aux chercheurs d’emplois d’avoir accès à des annonces d’emplois pour lesquelles les entreprises ne souhaitent pas forcément payer pour les rendre visibles sur LinkedIn. C’est un projet qui a émergé suite au rachat de Bright par LinkedIn, Bright étant une technologie scrapant les données pour rapprocher les chercheurs d’emplois et les chercheurs d’employés. Mais mettre en place des partenariats avec des plateformes externes douteuses n’était pas forcément la meilleure des idées.

 

Mais alors où postuler ? A qui faire confiance ?

Le plus simple est de s’assurer d’avoir un contact avec une personne des ressources humaines ou un chasseur de tête, soit de repérer qui est la personne de contact pour ce poste sur LinkedIn (ce que vous ne verrai jamais pour une fausse annonce, et qui apparaîtra souvent pour une vraie, même si pas systématiquement), ou encore de postuler directement sur le site de l’entreprise qui vous intéresse.

Si vous n’avez pas de retour suite à votre candidature via LinkedIn, essayez de contacter directement l’entreprise.

Que faire si vous repérer une fausse annonce ? Vous pouvez tout simplement la signaler via LinkedIn.

Que faire si vous repérer de fausses annonces publiées au nom de votre entreprise ? Les signaler puis contacter le service Entreprise de LinkedIn.

 

 

Par Sidonie Labbe, Analyst Manager Asquare Partners

1 août 2019

Asquare Partners