Résultats – Mai 2024

On vous résume les derniers résultats du marché de l’assurance en vous présentant les chiffres clés. 

 

Un bénéfice plus que doublé en 2023
  • Un résultat net de 240 millions d’euros, en hausse de 135,3% par rapport à 2022, où il s’établissait à 102 millions d’euros. 
  • Un chiffre d’affaires assurances en hausse de 13,5% qui s’établit à 3 984 millions d’euros, au lieu de 3 508 millions en 2022. 
  • Les fonds propres Solvabilité II s’élèvent en 2023 à 9 milliards d’euros, au lieu de 8,5 milliards d’euros l’an dernier. 
  • Le ratio de solvabilité est de 254%.
  • La mutuelle SMABTP confirme l’accélération de la croissance depuis 2018, avec un chiffre d’affaires en hausse de 7,8% sur un an, s’établissant à 2 477 millions d’euros.
  • La mutuelle SMAvie BTP enregistre une hausse du chiffre d’affaires de 6%, qui s’établit à 567 millions d’euros en 2023.

(Source)

 

La branche vie et santé mènent à des résultats décevants pour le premier trimestre
  • Une baisse de 36,8% du résultat net. Fin mars 2024, il s’élevait à 196 millions d’euros, au lieu de 311 millions d’euros un an plus tôt. 
  • Un résultat net solide de 196 millions d’euros. 
  • En dommages et responsabilité (P&C), un ratio combiné de 87,1%. 
  • Une hausse générale de 6% de ses revenus d’assurance, qui s’établissent à 4,11 milliards d’euros. 
  • le résultat des activités d’assurance de la branche vie et santé (L&H) s’élève à 72 millions d’euros au premier trimestre 2024, enregistrant une baisse de plus de 73% par rapport au premier trimestre 2023, où il s’établissait à 272 millions d’euros. 
  • Un RoE élevé de 17,3% et un ratio de solvabilité en hausse à 215% à fin mars 2024. 
  • Les primes brutes émises atteignent 4,95 milliards d’euros, en hausse de 4,4% sur un an.
  • Celles de la division dommages et responsabilité ont augmenté de 6,7% sur la période, pour s’établir à 2,43 milliards d’euros. 
  • Celles des activités vie et santé ont enregistré une progression de 2,3% sur un an de ses primes brutes émises, pour atteindre 2,53 milliards d’euros.

(Source)

 

Forte progression pour le groupe
  • Le résultat net est en progression de 58,4% et est passé de 113 millions d’euros à 179 millions d’euros, dont 176 millions sur les activités d’assurance – contre 104 millions en 2022 (Un résultat, cependant réalisé sur 5,6 milliards d’euros de fonds propres). 
  • Le ratio de solvabilité s’établit à 180% cette année, en baisse de 6 points par rapport à l’année passée.
  • 7,8 milliards de cotisations acquises en assurance.
  • Santé : les cotisations sont stables – 5,8 milliards d’euros, dont 68% réalisés en santé individuelle et 32% en santé collective. 
  • Prévoyance : les cotisation sont en légère augmentation – 1,7 milliards d’euros, dont 50% réalisés en prévoyance individuelle et 50% en prévoyance collective. 
  • Signe d’une bonne santé globale, l’agence de notation Fitch Ratings a confirmé la notation A+. 

(Source)

 

Résultats positifs pour Allianz
  • Global :
    • Le chiffre d’affaires progresse de 5,3% sur douze mois à 48,4 milliards d’euros. 
    • Un résultat opérationnel de 6,8% à 3,986 milliards d’euros. 
    • Un résultat net de 21,8% à 2,631 milliards d’euros.
    • Un ratio de solvabilité en baisse de trois points à 203%.
  • En assurance dommages, +5,7% de chiffre d’affaires sur douze mois à 25,5 milliards d’euros. Le résultat opérationnel progresse de 10,4% à 2,066 milliards d’euros sur cette branche d’activité. 
  • +5,3% de CA à 1,59 milliards d’euros, pour un résultat opérationnel passant de 151 à 140 millions d’euros. 
  • En ce qui concerne les activités santé/vie, la croissance du chiffre d’affaires est de 4,9% à 21,1 milliards d’euros. Le résultat opérationnel est stable – +0,5% à 1,327 milliards d’euros. 

(Source)

 

Des résultats en hausse, aussi bien en épargne que sur les dommages

  • Un chiffre d’affaires de 12,3 milliards d’euros,  en progression de 5,2%.
  • Un résultat net part de 494 millions d’euros (+4,1% sur un an). 
  • L’épargne/retraite, la collecte brute atteint un sommet à 8,6 milliards d’euros (+4,3%). 
  • Une collecte brute sur les fonds euros à hauteur de 5,2 milliards d’euros (+17,2%), tandis que celle en unités de compte (UC) est en retrait à 3,3 milliards d’euros (-11,1%). 
  •  Une collecte nette de 1 milliard d’euros qui se décompose en une collecte nette positive de 1,5 milliards d’euros sur le fonds euros et une décollecte de 0,5 milliards sur la partie en UC.
  • Les encours gérés atteignent 334,9 milliards d’euros à fin mars, composés à 29,5% d’UC (+0,6 point par rapport à fin décembre 2023).
  • Du côté des dommages, un CA en progression de 7,9% par rapport à fin mars 2023, pour atteindre 2,4 milliards d’euros.
  • Le nombre de contrats en portefeuille s’établit désormais à 16 millions, représentant un apport net supérieur à 530 000 contrats sur un an. 
  • À 93,8%, le ratio combiné s’améliore de -0,9 point, 
  • En assurance de personnes, un CA en hausse de 6%, à 1,3 milliards d’euros.

(Source)

 

Axa France en croissance
  • Un chiffre d’affaires de 7,8 milliards d’euros sur les trois premiers mois de l’année 2024 soit, en base comparable, une hausse de 4% par rapport à 2023.
  • Cette progression est légèrement plus élevée au niveau du groupe : +6%, à 33,972 milliards d’euros, notamment poussée par la croissance de la zone Asie/Afrique/Amérique latine (+17%).
  • Les activités en assurance dommages surperforment légèrement celles en épargnes/santé/vie :  +5% contre +3% pour la France, +7% contre +6% pour le groupe.
  • En assurance de personnes – France, la santé progresse de 6% à 1,31 milliard d’euros. Par contre, la prévoyance est de son côté en repli de 3% à 1,099 milliard d’euros.
  • En assurance vie, on constate des hausses de primes respectivement de 6% (1,142 milliard d’euros) et 1% (1,304 milliard d’euros).
  • Deux points de solvabilité supplémentaires pour le groupe Axa, le taux de couverture du SCR étant désormais de 229%.

(Source)

 

Sur la bonne voie pour atteindre leurs objectifs
  • Un bénéfice net ajusté en basse de 9% à 1,1 milliards d’euros au premier trimestre. 
  • Des dividendes cumulés de 5,5 milliards d’euros. 
  • Le bénéfice opérationnel a augmenté de 5,5% à 1,9 milliards d’euros. 
  • La gestion d’actifs (+16,7%) et l’assurance-vie (+4,9%) tirent le bénéfice opérationnel. 
  • Le segment dommages s’accroit de 2,4%. 
  • Le chiffre d’affaires à augmenté de 21,4% à 26,4 milliards d’euros. 
  • La collecte nette en assurance-vie a atteint 2,3 milliards d’euros. 
  • Le ratio de solvabilité est descendu à 215% fin mars, comparé à 220%. 

(Source)

 

Des résultats satisfaisants et d’autres percutés par la sinistralité climatique et l’inflation pour plusieurs assureurs mutualistes
  • Maif : 
    • Le résultat net de Maif est en baisse de 72%, à 23 millions d’euros. Il atteignait 82,4 millions d’euros en 2022 et 155,4 millions en 2021.
    •  Le coût des émeutes et des violences urbaines de juin 2023 s’est élevé à plus de 100 millions d’euros. 
    • Le chiffre d’affaires de Maif atteint 4,7 milliards d’euros, soit une augmentation de 199 millions d’euros (+ 4,5%).
  • Groupama : 
    • Le coût des événements climatiques en France, en Italie et en Grèce représente une charge brute de 1,3 milliards d’euros en 2023, au lieu de 1,5 milliards d’euros en 2022.
    • Le chiffre d’affaires dans l’Hexagone s’établit à 13,9 milliards d’euros (+ 5,2%). Il est de 2,9 milliards d’euros (+16,5%) à l’international.
    • Le résultat opérationnel économique s’élève à 627 millions d’euros. 
    • Le résultat net s’élève à 510 millions d’euros.
  • Matmut : 
    • Une basse de 4,7% dans le résultat net de Matmut, à 44 millions d’euros par rapport à l’année passée. 
    • Le chiffre d’affaires atteint 2,9 milliards d’euros, à + 6,8%. 
    • Le ratio combiné non-vie est de 101,5%, le ratio de solvabilité de 189%.
    • Les fonds propres s’élèvent à 2,203 milliards d’euros.
  • Aéma : 
    • Un résultat net positif à 50,9 millions d’euros pour l’année dernière, soit un repli conséquent de 58,2%. 
    • Le chiffre d’affaires d’Aéma atteint 15,6 milliards d’euros pour l’exercice 2023, en légère baisse de 3,1%. 
    • La Sgam Macif voit son poids se renforcer au sein d’Aéma Groupe, son chiffre d’affaires représentant environ 43% de l’ensemble (15,6 milliards), contre 36% en 2022.
  • Covéa : 
    •  Le résultat net est de 1,48 milliards d’euros, contre 896 millions d’euros en 2022.  La croissance est de + 65%.
    • Le ratio combiné est de 97,3%, en amélioration par rapport à 2022. 
    • Des résultats boostés par l’intégration de Partner Re : 1,468 milliards d’euros à la clôture 2023 et un ratio combiné de 84,2%. 

(Source)