La transition digitale au péril de la productivité

Photo by Carl Heyerdahl on Unsplash

Un récent rapport de Mckinsey met l’accent sur un manque de progrès en termes de productivité dans le secteur des assurances.

En effet, à l’instar d’autres secteurs comme l’automobile ou les télécommunications, le secteur des assurances a investi massivement dans la transition digitale, espérant rattraper son retard par rapport aux autres industries plus avancées sur ce point. Cependant, cela a mis en péril la productivité qui elle, stagne depuis 10 ans malgré ces investissements massifs.

Ce ratio investissement/productivité a un impact sur la rentabilité des compagnies d’assurance. Aujourd’hui, ces structures ne peuvent plus se permettre ce luxe : entre l’arrivée de nouveaux risques émergents (notamment cyber), l’augmentation de la fréquence et de la sévérité des risques de catastrophes naturelles, et l’arrivée de nouveaux concurrents disruptifs qui eux optimisent leurs ressources, les compagnies d’assurance se doivent de dégager des profits.

Pour redresser la barre, McKinsey a identifié 4 leviers :

  • L’excellence fonctionnelle : amélioration des produits développés, excellence émanant des fonctions opérationnelles (finance, RH, procurement, IT..), excellence en gestion des sinistres et en souscription, un mélange de canaux variés de distributions et l’optimisation de ceux-ci.
  • La simplification des structures : simplification organisationnelle et des processus, simplification de la gamme de produits, révision des systèmes IT, restructuration.
  • La transformation business : transformation digitale et transformation structurelle.
  • L’agilité de l’entreprise : à travers le leadership, propager les changements pour maintenir le cap.

Pour rester rentable, les compagnies d’assurance à travers le monde vont devoir faire face à une vaste tâche : opérer une transition digitale pour booster la productivité et réduire les coûts tout en améliorant l’expérience client pour rester pertinente face à des nouveaux acteurs disruptifs, le tout en restant bien évidemment conforme avec les nouvelles réglementations.

 

Sources :