L’assurance, accro à l’externalisation ?

Si par le passé, lorsqu’on parlait d’externalisation on pensait surtout aux services de gestion, et aux services IT, aujourd’hui les choses ont évolué.

A l’heure actuelle, cette externalisation, banalisée, prend différentes formes, au-delà de la consultance classique :

  • L’externalisation par l’interne : certains groupes font le choix de disposer d’un centre d’excellence, permettant de créer une équipe chargée d’harmoniser des pratiques et implémenter des best practices, intervenir sur les process, la qualité et l’innovation de la société. Cela peut également se traduire par la création d’un pool de « consultants internes » intervenant sur des missions ou projets ad-hoc. Ou encore la création d’une entité ou une filiale à part entière dédiée au service du reste des entités du groupe.
  • Le grand chamboulement provoqué par la montée des start-ups profite aussi aux mastodontes du secteur Par exemple, la vague des #regtech, permet à ces entreprises d’être directement conforme aux différentes réglementations et leur permet de lutter plus efficacement contre la fraude.
  • Enfin, on voit de plus en plus fleurir des partenariats stratégiques entre divers acteurs : acteur historique et nouvelle licorne, deux acteurs de taille moyenne, …

Les avantages de l’externalisation sont nombreux :

  • Avoir accès à une expertise technique plus pointue et plus rapidement qu’en passant par de la formation en interne ou un recrutement externe.
  • S’adapter rapidement aux faits des dernières réglementations
  • Favoriser l’agilité dans la gestion de projets
  • Diminuer les coûts généraux
  • Faire face à un pic d’activité
  • Se confronter à des avis extérieurs, permettant de remettre en question ses process et ses idées reçues.

Cependant, notons qu’à ce jour, cette relation de fournisseur de service – assureur est de plus en plus réglementée : Solvabilité 2, GDPR, …

De plus, face à l’importance d’offrir des services de plus en plus personnalisés aux clients, cette externalisation est dans certains cas remise en question.  Les assureurs, comprenant tout l’enjeu de la gestion de sinistres et de la relation client, ont par exemple réinternalisé ces fonctions de gestion, en profitant pour au passage, les automatiser.

 

Sources :

  • https://www.argusdelassurance.com/les-assureurs/pourquoi-l-assurance-est-accro-a-l-externalisation.157964
  • https://www.argusdelassurance.com/les-assureurs/externalisation-un-accelerateur-de-l-innovation.157959
  • https://www.argusdelassurance.com/les-assureurs/pierre-alain-boscher-optimind-avec-l-externalisation-le-risque-c-est-de-perdre-son-savoir-faire.158029