Les femmes au top dans le monde financier

Christine Lagarde – Photograph: Saul Loeb

L’été 2019 a vu une vague de nominations féminines dans le monde financier.

En effet, les comités de direction du monde financier tendent à se féminiser. Cette vague a commencé avec les rebondissements sur la présidence de la FFA, la Fédération Française de l’Assurance, et la nomination à l’unanimité de Florence Lustman en juin. La nouvelle présidente, qui prendra ses fonctions officiellement au 1er octobre 2019, a déjà annoncé ses ambitions : fédérer les différentes familles de l’assurance (sociétés anonymes, bancassureurs et assureurs mutualistes), redorer le blason des assureurs auprès du public et remettre l’assurance au cœur du débat public en renforçant d’avantage la dimension lobbyiste de la Fédération. Fonction d’autant plus déterminante en ces moments de transitions réglementaires (loi Pacte, etc.).

Chez nos voisins belges, la banque privée Puilaetco & Dewaay (du groupe KBL epb), avec 10 milliards d’euros d’actifs en gestion, a nommé sa nouvelle CEO le 20 juin 2019 : il s’agit de Ludivine Pilate, ancienne COO et CFO de la compagnie.

Début juillet, c’est la nouvelle présidente de la BCE qui a fait grand bruit : Christine Lagarde. La future ancienne Présidente du FMI quittera ses fonctions en septembre 2019, et reprendra le flambeau de Mario Draghi en octobre.

Mi-juillet, au tour du géant Accenture d’annoncer la nomination de sa nouvelle CEO : Julie Sweet. Cette californienne a commencé sa carrière en tant qu’avocate avant de rejoindre ce mastodonte du conseil il y a presque 10 ans. Elle prend la succession du français Pierre Nanterme, décédé en janvier dernier.

Enfin, plus récemment, ce 24 juillet, c’est une autre instance du monde des assurances en France qui a annoncé sa nouvelle Déléguée Générale. Marie-Laure Dreyfus, Associée chez Addactis France, a été nommée à la tête du Centre Technique des Instituts de Prévoyance (CTIP). Elle prendra ses fonctions en février 2020, pour représenter et défendre les intérêts de l’ensemble des Institutions de Prévoyance en France auprès des pouvoirs publics.

On ne peut qu’applaudir cette diversité. L’été n’est pas encore fini, attendons de voir ce qu’il nous réserve encore.

Sources :

(FR) Argus de l’Assurance | 04/07/2019

(FR) L’Echo | 21/06/2019

(FR) Les Echos | 03/07/2019

(FR) Les Echos | 12/07/2019