Restez au courant de l’actualité marché – Octobre 2021

Fusions, acquisitions, rachats, partenariats et nouveaux produits… On vous résume le principal des actualités de l’assurance française.

 

Fusions, acquisitions et absorptions

Covea X PartnerRe

Covéa and Exor agree PartnerRe sale for US$9bnL’appétit pour la réassurance de Covéa n’était un secret pour personne. Après 4 tentatives, la 5ème est la bonne ! Au cours des dernières années le groupe mené par Thierry Derez avait déjà tenté de racheter SCOR, ce qui s’était soldé par un procès, XL Re, la filiale d’AXA et PartnerRe une première fois. Malgré l’échec de ce dernier essai, Covéa et PartnerRe avaient gardé contact. Les discussions entre le réassureur appartenant à Exor, et le groupe français ont repris 18 mois après les échanges infructueux de leurs premières discussions.

Les deux entreprises n’avaient pas trouvé d’accord car Covéa avait estimé, étant donné le contexte incertain lié au Covid, que le prix exigé par Exor était trop élevé. Même si ce rachat avait échoué, les 2 structures avaient créé des synergies. Ce rapprochement a permis de conclure plus rapidement cette vente. Covéa a donc mis US$9 milliards sur la table pour s’offrir le 12ème réassureur mondial. Quant au pourquoi ?, Thierry Derez y a répondu aux Echos : “En acquérant Partner, Covéa va occuper l’intégralité de la chaîne de valeur en assurance et en réassurance pour mieux répondre aux préoccupations de nos contemporains sur le changement climatique ou les nouveaux risques, comme le risque cyber. Être à la fois assureur et réassureur tend à se banaliser. Munich Ré a une activité pour moitié en assurance primaire avec Ergo. Hannover Re est contrôlé par un assureur avec Talanx. C’est répandu dans le secteur, car c’est complémentaire.”

 

Abeille Assurances

Aviva France devient Abeille Assurances

Récemment intégré à Aéma (la nouvelle bannière sous laquelle Macif et Aésio se sont rassemblés), Aviva France a repris son nom de jeune fille. En effet, la structure, qui marque là son changement d’actionnariat, se nomme désormais Abeille Assurances, qui était son nom d’origine à la création de la compagnie en 1856. Par la même occasion, son nouveau logo a également été révélé.

La transition identitaire devrait s’opérer en douceur et le nom d’Aviva devrait disparaitre progressivement des visuels commerciaux et contractuels.

 

Miel Mutuelle

Miel Mutuelle — WikipédiaTandis qu’une Abeille nait, c’est du miel qui disparait… Le nom de Miel Mutuelle a officiellement été sucré par le groupe Malakoff Humanis. L’ACPR a officiellement donné son accord pour la fusion-absorption de la Mutuelle Interprofessionnelle Économique Ligérienne (MIEL) par le géant de la protection sociale. La structure avait été rachetée à Apicil par le groupe Malakoff Médéric en 2019 et intégrée officiellement le 1er janvier 2020. Les portefeuilles seront donc intégrés aux activités de Malakoff Humanis.

 

Nuoma Mutuelle

Nuoma : Un nouveau nom pour deux mutuelles - News Assurances ProLe phénomène de concentration du marché des mutuelles se poursuit : l’ACPR a également validé la fusion de 2 mutuelles : la Mutuelle des métiers électroniques et informatiques (MMEI) et Ibameo, membre d’Aéma. La nouvelle structure issue de cette fusion, se nommera Nuoma Mutuelle. « Un nom simple à prononcer qui fait penser à la nouveauté » selon son nouveau président Gilles Barrière, qui  présidait Ibameo depuis 2015. Ce dernier d’expliquer : «  Les deux mutuelles étaient saines financièrement (250% de ratio de solvabilité), mais c’est surtout la rencontre entre deux personnes, moi et Hubert Prévost (président de MMEI), et le partage de valeurs communes, mutualistes et du monde de l’informatique dont nous venons ».

Nuoma devrait protéger un total d’environ 49 000 personnes pour un encaissement total de près de €53 millions de cotisations.

 

 

Tendances et actualités marché

Allianz cède un portefeuille vie

Stefan Rapp CFO Allianz Suisse

Stefan Rapp (Allianz)

Courant octobre, Allianz a annoncé avoir cédé certains de ses portefeuilles vie en Suisse au réassureur Resolution Re. Ce portefeuille de près de €4 milliards comprenait des contrats avec des taux garantis. Cette manœuvre permet au groupe allemand de se libérer de la tenaille dans laquelle il était piégé : d’un côté les taux bas en assurance vie, et de l’autre, les taux garantis à ses clients. Ces derniers garderont d’ailleurs Allianz comme interlocuteurs, mais l’assureur ne portera plus les risques.

« Nous voulons nous donner des marges de manœuvre pour générer davantage de croissance et nous assurer que notre activité d’assurance-vie est prête à affronter l’avenir », a déclaré le directeur financier d’Allianz Suisse, Stefan Rapp.

Ces reventes de portefeuilles vie à des acteurs basés dans des paradis où Solvabilité II n’existe pas, comme les Bermudes par exemple, se font de plus en plus fréquentes. Ainsi, en 2020 c’est l’entité Benelux du groupe Allianz qui avait revendu un portefeuille vie à Monument Re, ou encore Viridium qui a repris les activités vie de Generali Allemagne ou encore Athora, qui a racheté les activités de Generali Belgique et cherchait à acquérir Aviva France.

Il semble qu’Allianz France ait reçu des injonctions similaires depuis Munich, mais par leurs poids dans l’épargne française, il n’est pas dit que la revente de ce type de portefeuilles soit aussi aisé en France.

 

BNP Paribas Cardif & JAB Holdings

Jab Holding takes another step towards Ipo of its coffee empireLes deux sociétés ont signé un partenariat pour développer une gamme de couvertures d’assurance pour animaux de compagnie et d’autres services de soins pour les animaux domestiques pour le Royaume-Uni, la région EMEA et l’Amérique Latine.

BNP Paribas Cardif a déjà investi dans ce type de produits par le biais de sa filiale Cardif Pinnacle, active au Royaume-Uni. La filiale aura une participation importante dans cette activité, en assurant la liaison avec JAB Holdings. Parallèlement, cette alliance renforce considérablement la plateforme d’assurance pour animaux de compagnie de JAB, qui étend désormais sa portée mondiale. Par le biais de sa plateforme Independence Pet Holdings, JAB a récemment acquis plusieurs entreprises américaines de premier plan dans le secteur de l’assurance pour animaux domestiques. Ce rapprochement permettra aux deux structures de continuer à se développer, tant sur le plan numérique que géographique.

 

« La Grande Sécu »

Alors que la réforme de la sécurité sociale se discute, l’Association pour le développement de l’assurance française (ADAF) met en avant des propositions sur l’évolution de ce système. L’Association représente les groupes cotés, mutualistes et paritaires, sauf les bancassureurs qui représentent tout de même 75% du marché de l’assurance santé.

L’ADAF considère que le système est « centralisé à l’extrême, hyper-réglementé, de plus en plus complexe et illisible » ou encore « réparateur plutôt que préventif ». L’association souhaite soulager les contraintes réglementaires et favoriser les partenariats privé/public. Ces propositions sont communiquées alors que le gouvernement a demandé l’étude d’un projet de « Grande Sécu » qui verrait le secteur public renforcer son intervention au détriment des complémentaires. Les assureurs sont donc inquiets et sur leurs gardes.

L’objectif pour l’association est de favoriser le dialogue et, en collaborant avec les fédérations, de faire émerger des opinons et propositions communes.

 

Assurance agricole

Alors que la réforme promise par le gouvernement depuis septembre se fait attendre, les assureurs agricoles vont devoir revoir leurs tarifs. Le climat n’a pas été sans répit pour l’agriculture en France, et le bilan de l’année 2021 s’annonce lourd pour cette branche. Cela aura pour conséquence d’augmenter les primes et de durcir les garanties et conditions d’octroi de leurs solutions. Les agriculteurs français restent toujours assez peu couverts, ce qui participent indirectement à la hausse des prix. La réforme est donc fortement attendue.

 

Sources :